Pétition contre un registre québécois des armes à feu

Publié le 28 février 2016

Le vice-président de «Tous contre un registre des armes à feu», Guy Morin.

©Photo TC Media - Claudie Demers

Après avoir tenu plusieurs manifestations à travers le Québec ces dernières semaines, le mouvement «Tous contre un registre québécois des armes à feu» s’apprête à remettre une pétition de plusieurs dizaines de milliers de signatures au premier ministre Philippe Couillard.

La pétition, qui peut être consultée sur le site web de l’Assemblée nationale jusqu'au 11 mars, a recueilli plus de 37 000 signatures. Elle demande au gouvernement de renoncer à créer son propre registre des armes à feu pour le Québec, après la destruction du registre fédéral. Les opposants au projet affirment d’abord qu’un tel registre est inutile et inefficace. De plus, dans un contexte d’austérité budgétaire, ils déplorent que le gouvernement soit prêt à dépenser des millions de dollars pour une telle initiative. Le Québec est la seule province à vouloir réinstaurer un registre des armes à feu. 

La Presse Canadienne

Pétition contre un registre québécois des armes à feu

Publié le 28 février 2016

Le vice-président de «Tous contre un registre des armes à feu», Guy Morin.

©Photo TC Media - Claudie Demers


Après avoir tenu plusieurs manifestations à travers le Québec ces dernières semaines, le mouvement «Tous contre un registre québécois des armes à feu» s’apprête à remettre une pétition de plusieurs dizaines de milliers de signatures au premier ministre Philippe Couillard.

La pétition, qui peut être consultée sur le site web de l’Assemblée nationale jusqu'au 11 mars, a recueilli plus de 37 000 signatures. Elle demande au gouvernement de renoncer à créer son propre registre des armes à feu pour le Québec, après la destruction du registre fédéral. Les opposants au projet affirment d’abord qu’un tel registre est inutile et inefficace. De plus, dans un contexte d’austérité budgétaire, ils déplorent que le gouvernement soit prêt à dépenser des millions de dollars pour une telle initiative. Le Québec est la seule province à vouloir réinstaurer un registre des armes à feu. 

La Presse Canadienne