Six Québécois figurent parmi les victimes de l'attaque au Burkina Faso

Publié le 16 janvier 2016

(AP Photo/Baba Ahmed)

Le premier ministre Justin Trudeau a indiqué samedi que six Canadiens avaient été tués lors de l'attaque contre un hôtel du Burkina Faso, vendredi, et le ministère des Relations internationales du Québec a confirmé à La Presse Canadienne qu'il s'agissait de six Québécois.

Les quatre djihadistes liés au groupe extrémiste al-Qaïda ont été tués par les forces de sécurité burkinabées et françaises après qu'ils eurent mené un assaut dans l'hôtel Splendid et le café Cappucino à Ouagadougou, des lieux généralement fréquentés par les Occidentaux.

Au moins 23 personnes originaires de 18 pays différents ont péri dans l'attaque.

Par voie de communiqué, le premier ministre Trudeau a condamné fermement les attentats, confirmant du même coup le décès de six Canadiens, en plus de «nombreux» blessés.

M. Trudeau a offert ses condoléances aux proches des victimes au nom des Canadiens, souhaitant également un prompt rétablissement aux blessés.

Le premier ministre a ajouté qu'il était «profondément attristé» de ces «gestes insensés de violence contre des civils innocents».

Trois assaillants ont été tués à l'hôtel alors que le quatrième est mort lorsque les forces de sécurité ont évacué un hôtel à proximité.

Les attaques ont été perpétrées par les mêmes extrémistes qui avaient assiégé un hôtel de la capitale du Mali au mois de novembre, faisant 20 morts.

Le groupe al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque en ligne lorsqu'elle était toujours en cours, selon le site de surveillance des réseaux djihadistes, SITE.

La Presse Canadienne 

En manchette

Un adolescent de Saint-François-du-Lac porté disparu

La sureté du Québec (SQ) demande l'aide du public pour retrouver un adolescent de 16 ans, Brandon Perrier, qui est porté disparu à Saint-François-du-Lac, près de Sorel. Ses proches auraient des raisons de craindre pour sa santé et sa sécurité.

Gilles Rhéaume reçoit la Médaille de l’Assemblée nationale

Le 22 juin, le député de Verchères, Stéphane Bergeron, a remis, en collaboration avec le député de Richelieu, Sylvain Rochon, la Médaille de l’Assemblée nationale à titre posthume à Gilles Rhéaume. C'est sa sœur, Nicole Rhéaume, qui a accepté la Médaille des mains des deux députés.

Six Québécois figurent parmi les victimes de l'attaque au Burkina Faso

Publié le 16 janvier 2016

(AP Photo/Baba Ahmed)


Le premier ministre Justin Trudeau a indiqué samedi que six Canadiens avaient été tués lors de l'attaque contre un hôtel du Burkina Faso, vendredi, et le ministère des Relations internationales du Québec a confirmé à La Presse Canadienne qu'il s'agissait de six Québécois.

Les quatre djihadistes liés au groupe extrémiste al-Qaïda ont été tués par les forces de sécurité burkinabées et françaises après qu'ils eurent mené un assaut dans l'hôtel Splendid et le café Cappucino à Ouagadougou, des lieux généralement fréquentés par les Occidentaux.

Au moins 23 personnes originaires de 18 pays différents ont péri dans l'attaque.

Par voie de communiqué, le premier ministre Trudeau a condamné fermement les attentats, confirmant du même coup le décès de six Canadiens, en plus de «nombreux» blessés.

M. Trudeau a offert ses condoléances aux proches des victimes au nom des Canadiens, souhaitant également un prompt rétablissement aux blessés.

Le premier ministre a ajouté qu'il était «profondément attristé» de ces «gestes insensés de violence contre des civils innocents».

Trois assaillants ont été tués à l'hôtel alors que le quatrième est mort lorsque les forces de sécurité ont évacué un hôtel à proximité.

Les attaques ont été perpétrées par les mêmes extrémistes qui avaient assiégé un hôtel de la capitale du Mali au mois de novembre, faisant 20 morts.

Le groupe al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque en ligne lorsqu'elle était toujours en cours, selon le site de surveillance des réseaux djihadistes, SITE.

La Presse Canadienne