Le corps retrouvé est celui de Roland Cartier

Saint-Marc-sur-Richelieu

Julie Lambert julie.lambert@tc.tc Publié le 17 février 2016

Ce secteur du rang soixante à Saint-Marc-sur-Richelieu a été ratissé ce matin.

©Photo: TC Média - Vincent Guilbault

Le corps trouvé près de la voiture découverte à Saint-Marc-sur-Richelieu, ce matin, est bien celui de Roland Cartier, confirme la famille.

Pour le texte complet et la réaction du maire Serge Péloquin, cliquez ici.

Son beau-fils et maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a confirmé le décès de l'homme de 84 ans. La famille est allée identifier le corps à Saint-Hyacinthe cet après-midi, mentionne-t-il.

Selon les informations obtenues par les proches après les premières analyses des policiers, les caméras de surveillance ont capté M. Cartier, vers 19h15, au coin du boulevard Fiset et de la rue Hôtel-Dieu..

Il se serait ensuite dirigé vers le pont Turcotte en empruntant la rue Hôtel-Dieu puis sur la route Marie-Victorin. Son véhicule a été vu une trentaine de minutes plus tard passant devant les installations de Rio Tinto, vers 19h45.

Pour une raison encore inconnue, il aurait poursuivi sa route jusqu'au rang des Soixante à Saint-Marc-sur-Richelieu où sa voiture a été retrouvée ce matin après le signalement d'un citoyen. Son corps a été trouvé vers 10h30 près de la voiture.

« Il était probablement confus et stressé en raison de la température. Il a continué tout droit jusqu'au rang, qui était un cul-de-sac, où il s'est enlisé. Les clés étaient dans le contact. Il est probablement sorti de la voiture pour essayer d'aller chercher de l'aide et les portes se sont barrées. Les policiers ont trouvé le corps à 100 mètres de la voiture. Il est mort gelé », confiait avec émotion M. Péloquin.

Des enquêteurs de la SQ se sont rendus sur les lieux de la découverte pendant plusieurs heures aujourd'hui afin de ratisser le secteur et par la suite analyser la scène. Un hélicoptère a brièvement survolé la zone et des maîtres-chiens étaient aussi sur place.

La SQ n'a pas voulu confirmer l'identité de la victime avant l'autopsie.

La voiture de M. Cartier est une Honda Accord 1992 de couleur blanche de deux portes immatriculé BWL 666.
Photo : Tirée de Google

Évolution de l’enquête

La disparition de M. Cartier a été signalée par son fils qui revenait de Toronto dans la nuit de vendredi à samedi. L'homme de 84 ans a quitté son domicile pour se rendre à l'animalerie Mondou, située sur le boulevard Poliquin. Selon le témoignage de son beau-fils, M. Péloquin, sa médication avait été changée dernièrement et il aurait pu être confus. Les conditions météorologiques étaient aussi difficiles le soir de l'événement.

Des recherches ont été lancées le 13 février par la Sûreté du Québec afin de retrouver l’homme de 84 ans. Les policiers ont survolé, lundi, de nombreux secteurs afin de retrouver M. Cartier.

Mardi matin, l’enquête avait progressé puisque grâce aux caméras de surveillance de certains commerces, les policiers ont pu retracer l’homme de 84 ans qui a effectué un achat chez Mondou, à 19h08, le soir de sa disparition.

Sa destination finale était sa résidence située près de l’église Marie-Auxiliatrice, dans le secteur Tracy, mais il ne s’y est jamais rendu.

À lire aussi:

- Le beau-père du maire vu au coin Hôtel-Dieu et Fiset pour la dernière fois

Le beau-père et la femme du maire Serge Péloquin, Roland et Louise Cartier.

©Photo: Gracieuseté

Le corps retrouvé est celui de Roland Cartier

Saint-Marc-sur-Richelieu

Julie Lambert julie.lambert@tc.tc Publié le 17 février 2016

Ce secteur du rang soixante à Saint-Marc-sur-Richelieu a été ratissé ce matin.

©Photo: TC Média - Vincent Guilbault



Le corps trouvé près de la voiture découverte à Saint-Marc-sur-Richelieu, ce matin, est bien celui de Roland Cartier, confirme la famille.

Pour le texte complet et la réaction du maire Serge Péloquin, cliquez ici.

Son beau-fils et maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a confirmé le décès de l'homme de 84 ans. La famille est allée identifier le corps à Saint-Hyacinthe cet après-midi, mentionne-t-il.

Selon les informations obtenues par les proches après les premières analyses des policiers, les caméras de surveillance ont capté M. Cartier, vers 19h15, au coin du boulevard Fiset et de la rue Hôtel-Dieu..

Il se serait ensuite dirigé vers le pont Turcotte en empruntant la rue Hôtel-Dieu puis sur la route Marie-Victorin. Son véhicule a été vu une trentaine de minutes plus tard passant devant les installations de Rio Tinto, vers 19h45.

Pour une raison encore inconnue, il aurait poursuivi sa route jusqu'au rang des Soixante à Saint-Marc-sur-Richelieu où sa voiture a été retrouvée ce matin après le signalement d'un citoyen. Son corps a été trouvé vers 10h30 près de la voiture.

« Il était probablement confus et stressé en raison de la température. Il a continué tout droit jusqu'au rang, qui était un cul-de-sac, où il s'est enlisé. Les clés étaient dans le contact. Il est probablement sorti de la voiture pour essayer d'aller chercher de l'aide et les portes se sont barrées. Les policiers ont trouvé le corps à 100 mètres de la voiture. Il est mort gelé », confiait avec émotion M. Péloquin.

Des enquêteurs de la SQ se sont rendus sur les lieux de la découverte pendant plusieurs heures aujourd'hui afin de ratisser le secteur et par la suite analyser la scène. Un hélicoptère a brièvement survolé la zone et des maîtres-chiens étaient aussi sur place.

La SQ n'a pas voulu confirmer l'identité de la victime avant l'autopsie.

La voiture de M. Cartier est une Honda Accord 1992 de couleur blanche de deux portes immatriculé BWL 666.
Photo : Tirée de Google

Évolution de l’enquête

La disparition de M. Cartier a été signalée par son fils qui revenait de Toronto dans la nuit de vendredi à samedi. L'homme de 84 ans a quitté son domicile pour se rendre à l'animalerie Mondou, située sur le boulevard Poliquin. Selon le témoignage de son beau-fils, M. Péloquin, sa médication avait été changée dernièrement et il aurait pu être confus. Les conditions météorologiques étaient aussi difficiles le soir de l'événement.

Des recherches ont été lancées le 13 février par la Sûreté du Québec afin de retrouver l’homme de 84 ans. Les policiers ont survolé, lundi, de nombreux secteurs afin de retrouver M. Cartier.

Mardi matin, l’enquête avait progressé puisque grâce aux caméras de surveillance de certains commerces, les policiers ont pu retracer l’homme de 84 ans qui a effectué un achat chez Mondou, à 19h08, le soir de sa disparition.

Sa destination finale était sa résidence située près de l’église Marie-Auxiliatrice, dans le secteur Tracy, mais il ne s’y est jamais rendu.

À lire aussi:

- Le beau-père du maire vu au coin Hôtel-Dieu et Fiset pour la dernière fois

Le beau-père et la femme du maire Serge Péloquin, Roland et Louise Cartier.

©Photo: Gracieuseté