Rio Tinto prévoit fonctionner à 52% de sa capacité en 2016

L’usine des Poudres métalliques cependant à plein régime

Louise Grégoire-Racicot louise.gregoire-racicot@tc.tc Publié le 8 février 2016

Le marché des matières premières stagne ces temps-ci, ce qui affecte les niveaux de production de Rio Tinto Fer et Titane.

©Photo: TC Média - Archives

L’annonce de la prolongation de la fermeture jusqu’au 10 avril de la mine Tio de Havre-Saint-Pierre est directement liée à la faible demande des produits qu’en tire l’usine de Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) à Sorel-Tracy.

La situation demeure donc la même pour 2016.

Claudine Gagnon

C’est ce qu’explique la porte-parole de l’entreprise, Claudine Gagnon.

Cette prolongation n’a pas d’impact sur les activités soreloises. C’est l’inverse, dit-elle. RTFT coordonne plutôt ses activités avec la mine qui lui appartient et d’où provient sa matière première. Celle-ci est acheminée à Sorel-Tracy au moment opportun.

L’exploitation de la mine a été interrompue en octobre et devait l’être jusqu’à la fin de mars. L’entreprise prévoit aussi un autre arrêt des activités, l'été prochain, qui durera huit semaines plutôt que les six prévues initialement.

C’est que les perspectives 2016 sont plutôt moroses. L’entreprise envisage une année semblable à 2015.

« Les marchés du pigment et de la peinture s’améliorent. Toutefois, les inventaires mondiaux de TiO2 demeurent élevés. En termes de production, le Complexe métallurgique Sorel-Tracy prévoit produire autour de 52% de sa capacité aux fours de réduction. La baisse du prix du pétrole en 2015 a fait en sorte que l’industrie pétrolière a diminué ses investissements. Cela a eu des impacts sur la production de billettes rondes à l’aciérie», dit Mme Gagnon.

Quant à l’usine des Poudres métalliques, elle n’est pas touchée par ce ralentissement, fonctionnant à pleine capacité, conclut-elle.

Le syndicat réagit

Appelé à commenté la situation, le président du syndicat des employés du Fer et du Titane, François Nadeau, a dit ne pas être au courant de ces données.

Il a expliqué que oui, la baisse du prix du pétrole affecte de fait un produit de niche pour les billettes rondes produites à Sorel-Tracy et destinées à la construction de pipelines. Une situation qui s’est détériorée en 2015. Mais, reconnaît-il, il n’a pas encore été informé du plan de production lui-même.

Et de réagir: « Présentement, les syndiqués sont en attente d’une rencontre avec l’employeur au cours de laquelle ce dernier doit livrer son plan de production pour 2016. Une première rencontre trimestrielle qui devrait avoir lieu en février, mais qui n’a pas encore été convoquée », a-t-il conclu.

Quant aux employés-cadres de RTFT, comme ceux des autres usines de la minière à travers le monde, ils ont dû renoncer à leurs augmentations de salaire cette année.

Cette décision a été expliquée par le chef de la direction, Sam Walsh, dans une note de service interne. M. Walsh y affirme qu’en raison de la situation économique mondiale dans le domaine des matières premières, affectée par le ralentissement de la croissance en Chine, l’entreprise est dans l’obligation de prendre cette décision en vigueur pour toute l’année 2016.

En manchette

Vols de véhicules: :le chef détenu, ses complices libérés

Trois des quatre suspects arrêtés en lien avec un important réseau de vols de véhicules ont été libérés, dont Sylvain Lavoie, 33 ans de Saint-Amable. La tête dirigeante de l’organisation, Alexandre Jacques, 27 ans, de Saint-Marc-sur-Richelieu, s’est vu pour sa part refuser mercredi sa remise en liberté.

Rio Tinto prévoit fonctionner à 52% de sa capacité en 2016

L’usine des Poudres métalliques cependant à plein régime

Louise Grégoire-Racicot louise.gregoire-racicot@tc.tc Publié le 8 février 2016

Le marché des matières premières stagne ces temps-ci, ce qui affecte les niveaux de production de Rio Tinto Fer et Titane.

©Photo: TC Média - Archives


L’annonce de la prolongation de la fermeture jusqu’au 10 avril de la mine Tio de Havre-Saint-Pierre est directement liée à la faible demande des produits qu’en tire l’usine de Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) à Sorel-Tracy.

La situation demeure donc la même pour 2016.

Claudine Gagnon

C’est ce qu’explique la porte-parole de l’entreprise, Claudine Gagnon.

Cette prolongation n’a pas d’impact sur les activités soreloises. C’est l’inverse, dit-elle. RTFT coordonne plutôt ses activités avec la mine qui lui appartient et d’où provient sa matière première. Celle-ci est acheminée à Sorel-Tracy au moment opportun.

L’exploitation de la mine a été interrompue en octobre et devait l’être jusqu’à la fin de mars. L’entreprise prévoit aussi un autre arrêt des activités, l'été prochain, qui durera huit semaines plutôt que les six prévues initialement.

C’est que les perspectives 2016 sont plutôt moroses. L’entreprise envisage une année semblable à 2015.

« Les marchés du pigment et de la peinture s’améliorent. Toutefois, les inventaires mondiaux de TiO2 demeurent élevés. En termes de production, le Complexe métallurgique Sorel-Tracy prévoit produire autour de 52% de sa capacité aux fours de réduction. La baisse du prix du pétrole en 2015 a fait en sorte que l’industrie pétrolière a diminué ses investissements. Cela a eu des impacts sur la production de billettes rondes à l’aciérie», dit Mme Gagnon.

Quant à l’usine des Poudres métalliques, elle n’est pas touchée par ce ralentissement, fonctionnant à pleine capacité, conclut-elle.

Le syndicat réagit

Appelé à commenté la situation, le président du syndicat des employés du Fer et du Titane, François Nadeau, a dit ne pas être au courant de ces données.

Il a expliqué que oui, la baisse du prix du pétrole affecte de fait un produit de niche pour les billettes rondes produites à Sorel-Tracy et destinées à la construction de pipelines. Une situation qui s’est détériorée en 2015. Mais, reconnaît-il, il n’a pas encore été informé du plan de production lui-même.

Et de réagir: « Présentement, les syndiqués sont en attente d’une rencontre avec l’employeur au cours de laquelle ce dernier doit livrer son plan de production pour 2016. Une première rencontre trimestrielle qui devrait avoir lieu en février, mais qui n’a pas encore été convoquée », a-t-il conclu.

Quant aux employés-cadres de RTFT, comme ceux des autres usines de la minière à travers le monde, ils ont dû renoncer à leurs augmentations de salaire cette année.

Cette décision a été expliquée par le chef de la direction, Sam Walsh, dans une note de service interne. M. Walsh y affirme qu’en raison de la situation économique mondiale dans le domaine des matières premières, affectée par le ralentissement de la croissance en Chine, l’entreprise est dans l’obligation de prendre cette décision en vigueur pour toute l’année 2016.