Rio Tinto: 70 postes de cadres abolis et 50 employés mis à pied

Jean-Philippe Morin jean-philippe.morin@tc.tc
Publié le 4 décembre 2015

Rio Tinto Fer et Titane procède à la mise à pied de 70 cadres et 50 employés d'ici le début de 2016.

©Photo : Gracieuseté - Rio Tinto 2005

La restructuration chez Rio Tinto Fer et Titane est bel et bien commencée. L'entreprise procède aujourd'hui à l'abolition de 70 postes cadres ainsi qu'à la réduction de la main-d'oeuvre horaire touchant une cinquantaine d'employés au début de l'année 2016 dans un programme de réduction des coûts qu'elle qualifie d'«ambitieux».

«Nous voulons assurer la pérennité de nos installations à Sorel-Tracy et ainsi atteindre un niveau de compétitivité durable à moyen et à long terme. Pour ce faire, nous devons dès maintenant prendre une série de décisions très difficiles» confirme Sylvain Paul-Hus, directeur général chez Rio Tinto Fer et Titane à Sorel-Tracy, par le biais d'un communiqué de presse, vendredi après-midi.

Plusieurs autres initiatives se poursuivront au cours de prochains mois, confirme Rio Tinto, «afin d’améliorer l’efficacité des processus actuels, et ce, dans toutes les activités de l’organisation», peut-on lire dans le communiqué.

Cette décision survient après plusieurs mises à pied réalisées au cours des dernières années. En raison du marché difficile du dioxyde de titane (TiO2), l'entreprise fonctionne à seulement 52% de sa capacité et deux de ses fours sont arrêtés.

Plus de détails à venir.