EXCLUSIF: Desjardins financera à 100% le parc éolien Pierre-De Saurel

Louise Grégoire-Racicot louise.gregoire-racicot@tc.tc Publié le 17 février 2016

Un autre pas franchi dans l'implantation du parc éolien Pierre-De Saurel.

©© by morisse pÈrig

Le financement du parc éolien Pierre-De Saurel est pratiquement chose faite, comme en témoigne GDL publications, une entreprise qui rend publiques quotidiennement les listes de transactions conclues dans le domaine du crédit immobilier québécois.

On y lit que le 15 février dernier, une hypothèque commerciale de plusieurs dizaines de millions de dollars a été consentie par la Caisse centrale Desjardins du Québec, à Parc éolien Pierre-De Saurel sous le chapitre « Hypothèque immobilière commerciale ».

Le prêteur a pignon sur rue, rue Peel à Montréal et le contrat a été signé devant la notaire Julie Doan.

Le document ne dit rien de plus, sinon qu’il donne des numéros de lots à Saint-Aimé et Saint-Robert. Devrait suivre dans un autre envoi de GDL Publications, ceux de Yamaska. Malgré tout, Parc éolien refuse de commenter ce dossier car son directeur général Frédéric Tremblay note qu’il reste tout de même quelques fils à attacher avant de considérer que la transaction est complétée.

Il a cependant spécifié que le montant total du projet s’élèvera à 70,5 M$, 100 000$ de moins que ce qui avait été prévu.

Visiblement, la publication de cette nouvelle ne l’enchantait guère et il a demandé quelques jours de répit avant que l’annonce soit faite officiellement et que l’on en connaisse tous les détails.

 

 

 

En manchette

« C’est notre Coupe Stanley! » - la chef d’orchestre Josée Laforest

L’Harmonie Calixa-Lavallée de Sorel (HCLS) a remporté deux prix lors du Festival des Harmonies et orchestres symphoniques du Québec les 19 et 22 mai dernier à Sherbrooke. Fière de cet exploit qui n’a pas été réalisé depuis une quinzaine d’années, la chef d’orchestre Josée Laforest croit que cela clôt en beauté le 100e anniversaire de l’HCLS.

EXCLUSIF: Desjardins financera à 100% le parc éolien Pierre-De Saurel

Louise Grégoire-Racicot louise.gregoire-racicot@tc.tc Publié le 17 février 2016

Un autre pas franchi dans l'implantation du parc éolien Pierre-De Saurel.

©© by morisse pÈrig


Le financement du parc éolien Pierre-De Saurel est pratiquement chose faite, comme en témoigne GDL publications, une entreprise qui rend publiques quotidiennement les listes de transactions conclues dans le domaine du crédit immobilier québécois.

On y lit que le 15 février dernier, une hypothèque commerciale de plusieurs dizaines de millions de dollars a été consentie par la Caisse centrale Desjardins du Québec, à Parc éolien Pierre-De Saurel sous le chapitre « Hypothèque immobilière commerciale ».

Le prêteur a pignon sur rue, rue Peel à Montréal et le contrat a été signé devant la notaire Julie Doan.

Le document ne dit rien de plus, sinon qu’il donne des numéros de lots à Saint-Aimé et Saint-Robert. Devrait suivre dans un autre envoi de GDL Publications, ceux de Yamaska. Malgré tout, Parc éolien refuse de commenter ce dossier car son directeur général Frédéric Tremblay note qu’il reste tout de même quelques fils à attacher avant de considérer que la transaction est complétée.

Il a cependant spécifié que le montant total du projet s’élèvera à 70,5 M$, 100 000$ de moins que ce qui avait été prévu.

Visiblement, la publication de cette nouvelle ne l’enchantait guère et il a demandé quelques jours de répit avant que l’annonce soit faite officiellement et que l’on en connaisse tous les détails.