Les Hells Angels souhaitent rebâtir leur réseau

Sarah-Eve Charland sarah-eve.charland@tc.tc Publié le 11 décembre 2015

La compagnie Les Anges de l’enfer inc a récupéré une parcelle de terrain à Sorel-Tracy qu’elle avait perdu il y a près d’un an en raison de taxes impayées.

©TC Média – Stéphane Grégoire

Les Hells Angels montrent, sans gêne, leurs couleurs dans la région, mais aussi un peu partout au Québec depuis quelques mois. Un signe qu’ils sont prêts à rebâtir leur réseau, croit l’ancien policier Claude Carpentier.

Pendant ses longues années en fonction dans le corps policier de Sorel-Tracy, M. Carpentier a été amené à toucher aux dossiers concernant les Hells Angels.

« Ça touche l’ensemble des corps policiers du Québec et même du Canada. C’est un véritable travail d’équipe. Les Hells Angels ont des chapitres partout dans le monde », raconte-t-il.

Présence remarquée

Le groupe de motards a été vu à plusieurs reprises dernièrement dans des rassemblements. Des dizaines de membres se sont regroupés à la Halte des 103 îles à Sainte-Anne-de-Sorel le 5 décembre, a rapporté le Journal de Montréal. Les Hells Angels ont aussi été aperçus dans plusieurs rassemblements dans la région, notamment lors des galas de boxe qui ont eu lieu au Colisée Cardin en avril et novembre dernier.

Ils ont également été vus lors des funérailles de Lionel Deschamps le 7 novembre à Repentigny.

La compagnie Les Anges de l’enfer inc a récupéré une parcelle de terrain à Sorel-Tracy qu’elle avait perdu il y a près d’un an en raison de taxes impayées.

Montrer leurs couleurs

Puisque l’ancien policier n’est plus en service depuis plusieurs années, il n’est pas en mesure de déceler les intentions futures de l’organisation.

«  Je ne sais pas ce qu’ils veulent faire avec ce terrain, mais ils ont définitivement l’intention de faire quelque chose afin de reprendre leur part de marché », croit-il.

Le regroupement ne pourra pas reconstruire un bunker puisqu’un règlement de la Ville de Sorel-Tracy l’interdit. « L’urbanisme va certainement surveiller ça de près », pense-t-il.

Les actions entreprises au cours des derniers mois par le groupe de motards ne surprennent guère l’ancien policier. « Ils veulent montrer qu’ils sont encore en vie pour activer ou réactiver la clientèle qu’ils ont pu perdre dans le passé. »

Le rassemblement à Sorel-Tracy est symbolique puisque la maison mère de la section Montréal du groupe a pris naissance à Sorel-Tracy, ajoute-t-il. « Ils ont sûrement voulu souligner la création de l’organisation. »

Les Hells Angels ont été créés en 1977.

En manchette

Reconnaissez-vous ce tatouage?

FAIT DIVERS. La Sûreté du Québec tente toujours d'identifier un homme retrouvé sans vie dans le fleuve Saint-Laurent, à Contrecoeur, l'automne dernier.

Les Hells Angels souhaitent rebâtir leur réseau

Sarah-Eve Charland sarah-eve.charland@tc.tc Publié le 11 décembre 2015

La compagnie Les Anges de l’enfer inc a récupéré une parcelle de terrain à Sorel-Tracy qu’elle avait perdu il y a près d’un an en raison de taxes impayées.

©TC Média – Stéphane Grégoire


Les Hells Angels montrent, sans gêne, leurs couleurs dans la région, mais aussi un peu partout au Québec depuis quelques mois. Un signe qu’ils sont prêts à rebâtir leur réseau, croit l’ancien policier Claude Carpentier.

Pendant ses longues années en fonction dans le corps policier de Sorel-Tracy, M. Carpentier a été amené à toucher aux dossiers concernant les Hells Angels.

« Ça touche l’ensemble des corps policiers du Québec et même du Canada. C’est un véritable travail d’équipe. Les Hells Angels ont des chapitres partout dans le monde », raconte-t-il.

Présence remarquée

Le groupe de motards a été vu à plusieurs reprises dernièrement dans des rassemblements. Des dizaines de membres se sont regroupés à la Halte des 103 îles à Sainte-Anne-de-Sorel le 5 décembre, a rapporté le Journal de Montréal. Les Hells Angels ont aussi été aperçus dans plusieurs rassemblements dans la région, notamment lors des galas de boxe qui ont eu lieu au Colisée Cardin en avril et novembre dernier.

Ils ont également été vus lors des funérailles de Lionel Deschamps le 7 novembre à Repentigny.

La compagnie Les Anges de l’enfer inc a récupéré une parcelle de terrain à Sorel-Tracy qu’elle avait perdu il y a près d’un an en raison de taxes impayées.

Montrer leurs couleurs

Puisque l’ancien policier n’est plus en service depuis plusieurs années, il n’est pas en mesure de déceler les intentions futures de l’organisation.

«  Je ne sais pas ce qu’ils veulent faire avec ce terrain, mais ils ont définitivement l’intention de faire quelque chose afin de reprendre leur part de marché », croit-il.

Le regroupement ne pourra pas reconstruire un bunker puisqu’un règlement de la Ville de Sorel-Tracy l’interdit. « L’urbanisme va certainement surveiller ça de près », pense-t-il.

Les actions entreprises au cours des derniers mois par le groupe de motards ne surprennent guère l’ancien policier. « Ils veulent montrer qu’ils sont encore en vie pour activer ou réactiver la clientèle qu’ils ont pu perdre dans le passé. »

Le rassemblement à Sorel-Tracy est symbolique puisque la maison mère de la section Montréal du groupe a pris naissance à Sorel-Tracy, ajoute-t-il. « Ils ont sûrement voulu souligner la création de l’organisation. »

Les Hells Angels ont été créés en 1977.